Ateliers de musique

Chants de la Gascogne – Cocanha

Les trois chanteuses de Cocanha proposent un moment de chant collectif, basé sur le répertoire occitan. Avec des jeux de rythme et polyphonies, l’atelier s’orientera vers une activité ludique et caractérisé par le chant traditionnel, soit pour mener la danse soit pour essayer l’énergie collective du chant polyphonique. La langue occitane créera notre “plat” vocal : on va la manger, on va la déguster, on va la faire résonner ensemble.

Nombre maximum de participants : 25

 

Tecniques traditionnelles du tambourin des Pouilles – Domenico Celiberti

Parmi la bigarrée et multiforme tradition musicale du Sud Italie, le tambourin est sûrement l’élément fondamental le plus archaïque et significatif. La variété de rythmes, sons et techniques qui lui sont liés est l’expression d’une diversité pareille parmi les gens qui vivent et jouent cette musique. Pendant cet atelier on cherchera d’explorer certains styles du groupe principal de la “Tarantella” dans ses variantes locales des Pouilles, en particulier on va analyser et proposer certaines techniques de la Pizzica pizzica du Salento, de la partie méridionale des Murge et de la zone du Gargano.

On conseille de ramener avec soi votre instrument. Toutefois nous pouvons prêter 6 tambourins.

Domenico Celiberti

Depuis nombreuses années, Domenico Celiberti, renommé multi-instrumentiste des Pouilles, effetue des recherches sur son territoire d’origine et participe à des collaborations non seulement en Italie, mais aussi en France avec beaucoup de groupes musicaux de type nettement traditionnel (Capa Capa, Tittomme, Tomma Tomme, Paranza del Geco, Le Bal Rital-Paris).

 

Mandoline traditionelle de Bologne – Lorenzo Cuppi

«Je me suis approché au mandoline bolognaise depuis mon infance, grâce à un parent par alliance, Nino Ricci, qui aimait s’accompegner pendant les fête de la famille à mon père Bruno, qui avait été un guitariste semi-professionel dans les orchestrine de danse des années ’50 et ’60.
À onze ans, j’ai reçu de la part de ma grand-mère paternelle ma première mandoline. Toutefois, il a été surtout mon père à recommencer à jouer avec des morceaux du liscio bolognais et autres morceaux mélodiques, principalement napolitains. J’accompagnais mon père qui jouait la guitare, en apprenant accords et progressions harmoniques sinon désuetes.
Pendant l’adolescence, j’ai abandonné l’étude de la mandoline, mais avec mon arrivé en Anglaiterre j’ai ressenti la nécessité d’apprendre les morceaux du liscio bolognais de mon père. J’avais déjà écouté le plus célèbre et désormais seul musicien de mandoline bolognaise de la Filuzzi encore active, appelé Sisén, qui avait dans son répertoire certains morceuax de l’ancien liscio.
Avec ces études-ci, des “fouilles” dans ma mémoire et des recherches, j’ai rassemblé un petit répertoire des valses, mazurkas et polkas typiques de la ville et des alentours, qui remonte sûrement à la période de l’avant-guerre et avant- Marcheselli, mais qui a été transmi jusqu’à aujourd’hui.
L’atelier concernera ce répertoire-ci, avec son histoire et ses personnages principaux. Il est souhaitable avoir un instrument et en connaître les éléments, mais il ne sera pas nécessaire en termes absolus.»

On conseille de ramener avec soi votre instrument. Toutefois nous pouvons prêter 2 mandolines.