Samedi 8 juin

18h00 – Finale du concours musicale “Mauro Burnelli”

triOblique
Dans le gris hiver génois, trois musiciens à la dérive ont décidé de s’allier pour faire danser le monde en long et en large, mais surtout en oblique. Le triOblique est le subtil (ou peut-être pas) mélange des bagages musicaux de Susanna Roncallo (guitare, voix, discipline de fer), Aurélien Congrega (bouzouki, voix, vol de voiture) et Dario Gisotti (flûtes, cornemuse, voix, champignons). Un voyage à travers des sentiers sinueux, se déplaçant en diagonale d’un style à l’autre, à travers des champs et des bois, explorant des sons allant de Gênes à l’Irlande, du funk au chant traditionnel de la haute Bretagne, du délicat fingerpicking aux accords rock les plus féroces, des chansons instrumentales aux polyphonies vocales, de la tradition la plus pure à l’hybridation des genres, avec le joyeux désir de faire danser les corps, dans une mazurka éthérée ou dans un kost ar’choat indiavolato.
 

BrothAn Trio
Le BrothAn Trio naît dans le salon de l’Arci Scighera à Milan pour s’amuser, pour passer une soirée joyeuse pendant la fête de fin du cours de danses populaires. Formé par des musiciens déjà très actifs et connus dans le panorama de la musique folk, les composants sont situés pour préparer un spectacle de danse énergique et recherché, qui va de la réaliation de mélodies traditionnelles à la composition de chansons originales. Initialement appelé par un certain nombre le “Trio impro”, grâce au soutien de danseurs et d’amis, il se produit pour le premier vrai concert là-bas, où il est né presque par hasard. Les frères Soler et Antonio Neglia deviennent le BrothAn Trio, et en peu de temps ils recueillent des concerts en Ligurie, Piémont, Lombardie et Vénétie. Le trio fait confluer influences et expériences musicales dans un balfolk de large souffle, où des morceaux italiens se joignent à des danses françaises, polyphonies chorales dans le style du XVIème siècle se rapprochent à des rythmes swing, chansons traditionnelles rencontrent des morceaux originaux. Les danses viennent de toute l’Europe : Italie, France, Irlande, Suède, Pays Basque et Grèce trouvent leur point de rencontre dans un concert énergique et à la mesure de danseur.
 

Trio Baladins
Le Trio Baladins parle d’aventuriers, de voyages et de rencontres, leurs mélodies de la vie d’artistes itinérants. Le répertoire du groupe est principalement composé par compositions originales : inspiré par le mouvement néo trad, il est composé de mélodies de danse de la tradition musicale européenne ou extra-européenne. Leur musique est dynamique et constamment en évolution, au point de leur permettre de jouer pendant des heures entières ! Des polkas vives aux douces valses, il est facile de percevoir les différentes inspirations musicales dans leurs chansons. Amis dans la vie, ils se réunissent souvent sur scène et leur complicité est la base sur laquelle coule leur son !

21h00 – Nhac!

Nhac! est la rencontre entre deux artists polyvalents, Daniel Detammaecker et Arnaud Bibonne, autour d’une sélection spéciale du répertoire populaire du territoire français. Ils seront capables de vous faire partager un moment inexplicable, intimiste, dunamique et conviviale en s’attachant au flux d’énergie direct entre eux, vous et la danse. Nhac!, par ce point d’orgue, vous invite à son bal à la voix !

 
Nhac! :
Daniel Detammaecker : harmos, chant, percussions
Arnaud Bibonne : voix, cornemuse, shruti box, percussions

23h00 – Evritiki Zygia

Evritiki Zygia se forme au début du 2007 : quatre amis qui partagent les mêmes expériences et passions pour la musique traditionnelle de Thrace unissent leurs forces et créent ce groupe traditionnel. Les instruments anciens sont profondément enracinés dans la tradition et dans l’âme des habitants de la Thrace : gaïda, lyre de la Thrace, kavàli, daüli ; instruments entrelacés pendant des milliers d’années avec le territoire, faisant partie intégrante du cycle de vie des Thraces – joie, tristesse, mariage, mort, travail, migration. Le nom “evritiki” rappelle le territoire de l’Evros, situé dans le nord-est extrême de la Grèce et appartenant à la région de la Thrace, d’où proviennent les musiciens, lieu riche en traditions musicales et historiques ; on le considère comme la patrie d’Orphée qui, selon un mythe grec, fut le plus illustre représentant des arts du chant et de la lyre de la Thrace. “Zygia” signifie par contre “en couple” mais habituellement en Grèce indique un groupe de musique traditionnel ou un groupe de musiciens qui jouent ensemble.

 
Evritiki Zygia :
Alexios Partinoudis : lyre thrace
Spyros Stratos : gaida (cornemuse)
Stratis Pasopoulos : voix, kavali
Aggelos Stratos : daouli, percussions

01h00 – Duo Absynthe

Le Duo Absynthe, entre mazurkas et langueur… Juchés en bordure de scène, comme deux amis sur un banc qui se donneraient des nouvelles, parleraient de la pluie et du beau temps…
Mais nulle banalité dans la musiques du Duo Absynthe !
On y célèbre les mélodies avec malice et révérence, on n’y sert que des référence, mais distillées à l’alambic maison…
Quand le bal est un caramel au beurre salé, on aime, on danse et on en redemande !

 
Duo Absynthe :
Aurélien Claranbaux : accordéon chromatique bisonore
Sylvain Letourneau : guitare